Les mutuelles dédiées aux étudiants

Une fois le baccalauréat en poche, vous devenez naturellement plus autonome et devez vous concentrer encore plus sur la préparation de votre avenir.

Si, pour ce faire, vous choisissez de poursuivre vos études dans une institution universitaire, il vous est conseillé de souscrire à une mutuelle étudiante pour bénéficier d’une couverture santé qui s’adapte à votre profil et à vos besoins en soins médicaux. Cela vous fera un souci en moins et vous pourrez faire vos études avec une tranquillité d’esprit. Tour d’horizon des complémentaires santés dédiées aux étudiants.

Mutuelle étudiante : définition

Une mutuelle santé est un contrat d’assurance garantissant la prise en charge des frais de santé en complément des remboursements de la Sécurité Sociale. De même, une mutuelle étudiante est un contrat d’assurance couvrant les étudiants inscrits dans les établissements d’enseignement supérieur. En revanche, les conditions d’adhésion peuvent varier de celles exigées pour une mutuelle classique. Deux options s’offrent alors à un étudiant concernant la souscription :

  • souscrire à une mutuelle proposée par l’institution gérant son régime obligatoire ;
  • trouver un nouvel assureur du marché.

Quand s’affilier à une mutuelle étudiante ?

La souscription au régime étudiant doit être effectuée dès le début des études supérieures auprès de la Sécurité Sociale. Cette dernière s’engage à rembourser une partie, parfois infime, des frais médicaux des étudiants. Il vaut donc mieux opter pour une garantie mutuelle pour réduire les dépenses de façon considérable. Il faut quand même savoir que les étudiants peuvent dépendre de la Sécurité Sociale de ses parents jusqu’à ses 20 ans. Après, il devient obligatoire de cotiser à la Sécurité Sociale étudiante.

Comment souscrire une mutuelle étudiante ?

L’inscription auprès d’une mutuelle étudiante se fait généralement lors de l’inscription administrative de l’étudiant auprès de l’établissement supérieur où il étudiera au cours de l’année académique à venir. Le principal intéressé est alors en droit de choisir la complémentaire santé à laquelle il souhaite se rattacher :

  • la mutuelle étudiante nationale (La Mutuelle Des Étudiants ou LMDE) ;
  • une mutuelle étudiante régionale.

Les conditions d’adhésion à une mutuelle santé étudiante

Les conditions d’affiliation dépendent de l’âge de l’étudiant et du régime obligatoire auquel se rattachent ses parents :

  • Un étudiant de 16 à 19 ans et dont les parents sont rattachés au régime des salariés et assimilés ou au régime des agriculteurs doit s’affilier à une mutuelle étudiante obligatoire. Il bénéficie alors d’une souscription gratuite à la Sécurité Sociale.
  • Un étudiant de 16 à 19 ans avec des parents rattachés au régime des travailleurs non-salariés est couvert par la Sécurité Sociale de ses parents.
  • Un étudiant de 20 ans doit souscrire à une mutuelle étudiante obligatoire, que ses parents ont un statut de salariés ou de non-salariés. Son affiliation à la Sécurité Sociale est alors payante, sauf s’il est boursier.
  • Un étudiant de 20 ans dont les parents sont rattachés à un régime spécifique (militaires, des agents EDF-GDF-RATP, etc.) peut rester couvert par la Sécurité Sociale de ses parents ou se rattacher à une mutuelle étudiante obligatoire. Son affiliation à la Sécurité Sociale est également payante.
  • Un étudiant de 21 à 28 ans doit s’affilier à une mutuelle étudiante obligatoire, sauf si ses parents sont affiliés au régime spécial des agents de la SNCF.

Laisser un commentaire