La mutuelle : attention aux petites lignes !

C’est une évidence : souscrire une mutuelle santé est indispensable pour profiter d’une bonne couverture santé. La question qui se pose souvent est « Comment choisir sa compagnie d’assurance et l’offre adéquate pour bénéficier de meilleures garanties ? ». Pour le savoir vous devez comparer les prix, les garanties incluses et les services en plus.

Une fois que vous aurez sélectionné une option que vous trouvez avantageuse pour vous, lisez bien le contrat avant de le signer. Il ne faut pas se contenter de lire attentivement le corps du contrat, vérifiez également les clauses mentionnées en petites lignes en bas des pages.

Pourquoi faire attention aux petites lignes d’un contrat de mutuelle ?

Tout simplement pour éviter les pièges. La concurrence, qui devient de plus en plus rude avec le temps, oblige certaines institutions de prévoyance à proposer des contrats attrayants qui peuvent induire à l’erreur. Une petite note écrite en petits caractères en italique à peine visibles en bas d’une page peut faire toute la différence. Elle risque également de vous éviter de bénéficier de certains avantages escomptés. Pourtant, tout ce qui est stipulé dans le contrat, en grandes ou petites lignes, est valable et irrévocable une fois que les deux parties l’auront signé.

On peut aussi parler de clause sous le tableau de garantie. Vous pouvez comparer différentes mutuelles sans biais en vérifiant si leurs prestations s’entendent en complément des remboursements de la Sécurité sociale ou si elles les incluent déjà. Ce type de clause est très souvent mentionné en petites lignes et peut changer votre compréhension des différentes promesses stipulées dans le contrat. À savoir que les notes en bas de page sont généralement signalées par des astérisques insérés dans le texte classique du contrat.

Il faut comprendre que les petites lignes annoncent souvent une condition appliquée à une clause en particulier. Pour mieux comprendre, c’est exactement la même chose qu’en politique. À titre d’exemple, le président actuel a marqué noir sur blanc, au moment de la campagne électorale, sa promesse de suppression pure et simple de la taxe d’habitation pour 80% des ménages. Mais en réalité, la suppression en question est étalée sur 3 ans et c’était mentionné dans les petites lignes que peu de personnes ont pris le temps de lire. Dans le cas d’un contrat de mutuelle, il faudrait mieux se méfier des clauses en bas de page comme « *Remboursements proposés, sur la base d’un niveau de garantie intermédiaire. »

Mutuelles : autres pièges à éviter, outre les petites lignes

Si lire les notes de bas de page d’un contrat de mutuelle vous permet d’éviter certains pièges, ce n’est pas suffisant pour vous assurer que la formule ne vous réserve aucune mauvaise surprise. Ainsi, le contrat doit mentionner que vous bénéficierez du tiers payant pour ne pas avoir à avancer les frais pour certaines consultations médicales.

Analyser point par point toutes les exclusions du contrat ainsi que les délais de carence avant de poser votre signature. Par ailleurs, les remboursements fournis et leurs plafonds doivent être indiqués clairement pour éviter toute confusion.

Laisser un commentaire