Une assurance santé : à partir de quel âge y souscrire ?

La Sécurité sociale s’engage à rembourser les frais médicaux des Français mais jamais en totalité. Plus vos dépenses de santé augmenteront, moins elle les remboursera. C’est pour vous dire que la souscription à une mutuelle santé est une véritable nécessité. Mais la question est de savoir à partir de quel âge devrait-on sauter le pas ? Voici les réponses !

18 ans : l’âge légal pour souscrire une mutuelle santé

Très souvent, les jeunes adultes commencent à chercher une complémentaire santé au départ du foyer familial et c’est tout à fait compréhensible. En revanche, la loi leur permet de souscrire leur propre mutuelle dès l’âge de 18 ans. Ainsi, dès votre majorité, vous pouvez opter pour une assurance santé autonome pour couvrir vos frais médicaux. Vous pouvez choisir la même que vos parents mais il est fortement conseillé de comparer différentes formules de garanties afin d’augmenter vos chances d’être mieux couvert. Pour cela, tenez compte de vos besoins en soins médicaux.

Il existe une exception pour les étudiants qui peuvent alors souscrire une complémentaire de santé à titre personnel encore plus jeunes. En effet, ils peuvent bénéficier de toutes les garanties proposées dans le contrat qu’ils ont choisi dès l’âge de 16 ans. Mais pour cela, il faut que les parents soient des salariés. Bien évidemment, ils doivent d’abord s’inscrire à la Sécurité sociale étudiante avant de procéder à la souscription à une mutuelle individuelle.

L’âge limite de rattachement à la mutuelle des parents

Même si les adolescents peuvent bénéficier de leur propre complémentaire santé à 16 ou 18 ans selon les profils, la plupart des compagnies d’assurance acceptent de les prendre en charge en tant qu’ayants droit d’un de leurs parents jusqu’à l’âge de 21 ans. Certaines institutions de prévoyance remboursent même leurs frais de santé via le contrat de leur parent jusqu’à l’âge de 25 ans.

Les avantages de rester rattaché à la mutuelle des parents

Tout dépend des clauses du contrat de mutuelle des parents. Dans le cas d’une mutuelle familiale, les enfants sont généralement couverts pour un coût très avantageux, peu importe leur âge. Il arrive même que les assurances santé les couvrent de manière totalement gratuite. Par conséquent, rester rattaché au contrat de complémentaire des parents est une option économique et pratique.

Le bon moment pour souscrire une assurance santé

La plus simple est de ne recourir à une mutuelle individuelle qu’à partir du moment où vous ne pouvez plus être rattaché au contrat d’un de vos parents car vous avez dépassé l’âge mentionné dans le contrat en question (21 ou 25 ans selon les contrats). De cette manière, vous pourrez bénéficier des mêmes garanties sans la moindre dépense de votre part, parfois même ni de la part de vos parents. Toutefois, si vos frais médicaux font l’objet d’une cotisation, il est conseillé de la comparer avec d’autres offres pour voir si vous pouvez trouver une autre formule plus adaptée à vos besoins santé.

L’autre occasion pour bénéficier d’une complémentaire santé autonome est lorsque vous commencez à travailler. Votre employeur se trouvera alors dans l’obligation de vous adhérer à la mutuelle d’entreprise collective.

Laisser un commentaire